Adresse
06.29.12.16.40
Saint Georges Montaigu Vendée Basket

Nous avons le plaisir de vous présenter les nouvelles recrues de la Nationale 3 avec de gauche à droite :
SEBASTIEN GAVREL
JULIEN
LECLERC
FLORENT DAHERON (coach)
LUDOVIC BATTISTON.
Nous leur souhaitons la bienvenue, en espérant une aussi belle saison que la dernière.

ECHOS DE LA POULE D

 
DAMIEN LOTHE
TAILLE 1.97 POSTE 5
 

LES ECHOS DU SGVB

SITE DE QUIMPER 22/09/16
 
RESULTATS NM3
CALENDRIER NM3
FORUM NM3
facebook
 

DIRECT

Damien sort poour 3 fautes avant la mi temps.
Troisième faute de Damien
51 27...mi temps
50 25
42 22 reste 3mn
Pfiooooo des machines a shooter, une raffale de 3 pts
40 22
34 22
On vient de se prendre un éclat, mais les gars gardent la tete haute.
34 à 19
Le retour de Pratt leur interieur nous fait mal . Damien souffre
28 à 19 reste 6mn
26 17
Damien 2 fautes
22 17
Florent a su replacer la defense et on les fait douter sur les tirs de première intention.
19 à 12 fin premier quart
Notre zone est plus efficace.
19 à 10
19 à 7
15 à 5
Reste 3mn
15 à 3
Une autre dimension... Nos gars se donnent
13 à 3 reste 5 mn
Castelnau 11
11 à 2
Pour Castelnau 10 joueurs, tous très très impressionnants grands adroits rapides.

Debut du match dans 30 mn
En direct de Castelnau avev 8 joueurs.
Valentin
Valéry
Tugdual
Max
Jeremy
Justin
Damien
Julien

Repas d'avant match à l'eau
HORSARRIEU

COMMENTAIRES
2016
Augereau julien a dit il y a plus d'un an
Amies bonjour le Sgvb. Donc je vous écris un roman,nous avons une ville, un club,une ambiance fabuleuse L'équipe n3 a fait un beau parcours en championnat de n3 toute au long de la saison merci a tous.
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
 
 

HISTORIQUE ! Le SGVB en NM2 (Victoire 72-68 contre BREST)

 
 

LA METEO à SAINT-GEORGES-DE-MONTAIGU

SamDimLun
Partiellement nuageuxCouvertEnsoleillé / Nuit claire
20° C20.6° C19° C
11.6° C11.8° C8.2° C
A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L
 
.  .  . . .
. .   . .